X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Centre de documentation » Bibliothèque de l'IHRF » Le livre de ... » Brumaire an CCXX

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Lundi et mardi : 14 h – 17 h 30
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h 30
Jeudi : 9 h 30 – 13 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 16 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   
   

Brumaire an CCXX

 

Dans le sillage de la fête et de la journée mondiale de la science d’octobre et du 10 novembre derniers, sans oublier le bicentenaire de la naissance d’Evariste Galois commémoré à l’Ecole normale ce 25 octobre, nous nous intéresserons plus particulièrement à l’histoire des sciences.

 

 

Pour l’ancien élève de l’EnS, reçu premier à l’agrégation de lettres en 1902 qu’était Daniel Mornet,  « l’histoire naturelle du XVIIIe siècle (…) nous offre le privilège d’unir l’histoire des sciences et celle des lettres ».

Ce témoin des tranchées de Verdun puis doyen de la faculté des lettres à la Sorbonne avait déjà exploré Le sentiment de la nature en France : de J.J. Rousseau à Bernardin de Saint Pierre dans sa thèse de 1907.

 

 

 

Ici, citant les exemples de la botanique, la zoologie, la géologie, il part du principe qu’à la différence des mathématiques, de l’astronomie et de la physique, ces sciences de la nature touchent précisément aux fondements de la naissance de la vie. 

 

 

Ainsi, la trame de ce « Chapitre de l’histoire des idées » est construite sur l’opposition ou au contraire l’entremêlement de la théologie et de la religion – « science sermonneuse » des protestants – avec une nouvelle philosophie de l’esprit scientifique à une époque où l’opinion mondaine, relayée par les journalistes du Mercure de France, du Journal encyclopédique et du Journal des savants, n’est plus seulement attirée par des curiosités mais commence à se préoccuper de classification, de collections exhaustives, d’expériences et de systèmes.

 

 

De la « science sermonneuse » protestante à une « théologie des insectes » relayée ou non par les abbés Viet, Paulian ou Feller, lecteurs de Réaumur, l’auteur s’amuse mais cite avec constance l’exemple de Buffon, vulgarisateur dans les salons mondains, comme un savant autant qu’un écrivain qui « servit, avec un idéal scientifique, un idéal d’esthétique et d’harmonie ». 

 

MORNET Daniel, Les sciences de la nature en France au XVIIIe siècle : un chapitre de la naissance des idées. Paris, 1911 (3557)

 

mais aussi

 

Shelby T. Mc Cloy, French inventions of the eighteenth century. Kentucky Press, 1952 (3527)

 

CONDORCET / Textes choisis et revus par Olivier de Bernon, Sur les élections et autres textes. Fayard, 1986 (T 70)

 

CREPEL Pierre et GILAIN Christian (dir.), Condorcet : mathématicien, économiste, philosophe, homme politique. Paris, Minerve, 1989 (15684)

 

BELHOSTE Bruno, Paris savant : parcours et rencontres au temps des Lumières (17259)

 

                                                                                                                          [octobre-novembre 2011]

 

Allégorie de Brumaire. "Le Soleil entre au signe des Scorpions."