X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Centre de documentation » Bibliothèque de l'IHRF » Le livre de ... » Messidor an CCXX

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Lundi et mardi : 14 h – 17 h 30
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h 30
Jeudi : 9 h 30 – 13 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 16 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   
   

Messidor an CCXX

L’actualité sportive mais surtout l’ouverture de l’Istituto per le opere di religione (IOR), principale institution financière du Vatican, à la presse internationale dans une démarche de transparence nous offrent prétexte à mettre l’Italie sur le devant de la scène, plus précisément à nous intéresser aux relations entre le Saint-Siège et la France pendant la Révolution.

 

Lorsque son ouvrage est publié, l’auteur, archiviste aux Archives nationales, est encore un jeune diplômé de l’Ecole des Chartes, mais déjà un ancien membre de l’Ecole française de Rome.

 

Ce futur co-fondateur de l’Institut français d’histoire sociale[1] - dont il sera quarante ans plus tard le premier président -, avait déjà exploré le sujet dans un ouvrage disponible uniquement à l’Ecole des Chartes, à la BnF et à la  Bibliothèque Sainte-Geneviève, extrait du Bibliographe moderne paru en 1906 et intitulé Les archives pontificales et l’histoire moderne de la France, la même année que la biographie de Pie VI par le chanoine Gendry, sévèrement critiqué par Albert Mathiez.

 

Quatre ans après 1905, la polémique sur tout sujet relatif à l’autorité ecclésiastique catholique est encore vivace.

 

 

Ce regeste constitue une source intéressante à plusieurs titres : tiré des registres T.367 à T.374 (sic) des Vescovi avec la permission du directeur de l’Ecole française de Rome, elle permet de dresser, avec la neutralité laconique du langage administratif, un état des lieux exhaustif et précis des correspondances adressées par le principal ministre de la Cour de Rome  aux évêques et prélats de l’Etat pontifical.

 

Depuis le 2 janvier 1788 au 27 septembre 1797, les 1935 dépêches donnent au lecteur une vision progressive dans la chronologie des évènements précédant le sac de Rome par les troupes du Directoire.

 

En fin d’ouvrage, un appendice complète de circulaires en italien la table alphabétique des noms propres pour une recherche plus ciblée.

 

Georges Bourgin, La France et Rome de 1788 à 1797 : regeste des dépêches du Cardinal secrétaire d’Etat. Paris : A. Fontemoing, 1909 (cote 14179)


[1] Nos collègues de l’IFHS http://www.codhos.asso.fr/dossiers/cat.php?idcat=3

 

 

                                                                                                                                        [juin 2012]

Allégorie de Messidor. "Le soleil correspond au signe du Cancer."
Les yeux fermés et la poitrine dénudée, une jeune femme se repose, assise contre une balle de blé.