X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Enseignement » Outils et matériaux pédagogiques » Textes et sources sur la Révolution française » La Révolte brisée. Femmes dans la Révolution et l’Empire

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Mardi : 14 h – 17 h
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Jeudi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   

La Révolte brisée. Femmes dans la Révolution et l’Empire

Bibliographie du livre La Révolte brisée

 

Bibliographie du livre La Révolte brisée, Femmes dans la Révolution et l’Empire, Armand Colin, 2008. La bibliographie a été remaniée autour des thèmes principaux du livre. Il s’agit d’une bibliographie indicative liée à l’orientation précise de l’ouvrage de 2008.

 

 

Introduction

 

 

Problématique générale

 

J. Butler, Trouble dans le genre, La Découverte, 2005, Le pouvoir des mots, politique du performatif, éditions Amsterdam, 2004.

 

G. Deleuze, F. Guattari, L’Anti-Œdipe, Ed. de Minuit, 1973.

 

A. Fouque, Gravidanza, féminologie II, Des Femmes, 2007.

 

S. Hall, Identités et cultures, politiques des cultural studies, Ed. Amsterdam, 2007.

 

A. McClintock, Imperial Leather, Race, Gender and Sexuality in the Colonial Contest, New York, Londres, Routledge, 1994.

 

B. Latour, Changer de société - refaire de la sociologie, La Découverte, 2006.

 

G. Mosse, L’image de l’homme, l’invention de la virilité moderne, Editions Abbeville, 1997.

 

C. Rosset, L’anti-nature, PUF, réed. 1995.

 

J. Scott Joan Scott, La citoyenne paradoxale, Albin Michel, 1998.

 

S. Tcherkézoff, Tahiti 1768 : Jeunes filles en pleurs ; La face cachée des premiers contacts et la naissance du mythe occidental (1595-1928), Au Vent des Îles, 2004.

 

K. Theweleit, Male Fantasies, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2003 [1987], 2 vol.

 

 

 

Histoire culturelle de la période

 

K. Baker dir., The French Revolution and the Creation of modern political Culture, The Political Culture of the French Revolution, Oxford, Pergamon Press, vol 1, 1987.

 

L. Hunt, Politics, Culture and Class in the French Revolution, Los Angeles, University of California Press, Methuen and Co, 1984, réed en 2004.

 

B. Plongeron dir., Les défis de la modernité, 1750-1840, Tome X de l’Histoire du christianisme, Desclée, 1997.

 

E. G. Sledziewki, Révolutions du sujet, Méridiens-Klincksieck, 1989.

 

 

Femmes, genre et révolution française

 

J. Abray, « Feminism in the French Revolution », American Historical Review, 1975, 80, 1, p. 43-62.

 

R. M. Dekker et J. A. Vega, « Women and the French Revolution », History of European Ideas, 1989, vol. 10, n° 3, n° spécial.

 

L. Devance, « Le féminisme pendant la Révolution française », Annales historiques de la Révolution française, 1977, 229, p. 341-376.

 

G. Fraisse, Muse de la Raison, la démocratie exclusive et la différence des sexes, Aix-en-Provence, Alinéa, 1989.

 

O. Hufton, Women and the Limits of Citizenship in the French Revolution, Toronto, UP., 1992.

 

L. Hunt, Inventing Human Rights, New York-Londres, Norton et Cie, 2007.

 

J. B. Landes, Women and the Public Sphere in the Age of French Revolution, Ithaca-Londres, Cornell U.P., 1988 et Vizualizing the Nation, Cornell U.P., 2001.

 

 

Chapitre 1

 

Sur la querelle des femmes

 

S. Beauvalet-Boutouyrie, Histoire des femmes à l’époque moderne, Belin, 2003.

 

G. Bock, Frauen in der Europäischen Geschichte, Munich, Beck, 2000.

 

Marie-Antoinette

 

E. Collwill, « Pass as a Woman, act like a Man : Marie-Antoinette as a Tribade in the Pornography of the French Revolution », dans Homosexuality in Modern France, s. d. J. Merrick et B. T. Ragan, New York, 1996, p. 54-79.

 

F. Cosandey, La reine de France, Gallimard, 2002.

 

H. Fleischmann, Les pamphlets libertins contre Marie-Antoinette, Genève, Slatkin reprints [1908], 1976.

 

D. Goodman dir., Writing on a Body of the Queen, New York, Routledge, 2003.

 

A. Kuril, Les atours de Marie-Antoinette de la toilette à la garde-robe, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2005.

 

E. Lever, C’était Marie-Antoinette, Fayard, 2006, Marie-Antoinette, correspondance, 1770-1793, Tallandier, 2006.

 

M. Sapori, Rose Bertin, Ministre de la mode de Marie-Antoinette, Institut français de la Mode, 2003.

 

C. Thomas, La Reine scélérate, Le Seuil, 1989.

 

S. Zweig, Marie-Antoinette, Livre de Poche, 1999.

 

Démographie

 

A.S., « Un dernier mot sur le mystère Moheau », Population, 1960, 1.

 

E. Brian, « L’âge d’or de l’arithmétique politique française », Population, 1994, p. 1099-1105.

 

Condorcet, Tableau historique des progrès de l’esprit humain…, édité par J.-P ; Schandeler et P. Crépel, INED, 2004.

 

J. Pappas, « Condorcet le « seul » et le « premier » féministe du 18e siècle ? », Dix-Huitième siècle, 1991, 23, p. 441-443.

 

Société et culture

 

Baecque A. de, Le corps de l’histoire, Calmann-Lévy, 1993, et Les éclats du rire, Calmann-Lévy, 2000.

 

P.-Y. Beaurepaire, L’espace des francs-maçons : une sociabilité européenne au XVIIIè siècle, PUR, 2003.

 

R. Benhamou, « Art et utilité, Les écoles de dessin de Grenoble et de Poitiers », Dix-Huitième siècle, 1991, 23, p. 421-433.

 

N. de Blomac, La Gloire et le Jeu, des hommes et des chevaux, Fayard, 1991 et Voyer d’Argenson et le cheval des Lumières, Belin, 2004.

 

J.-C. Bonnet dir., Naissance du Panthéon, essai sur le culte des grands hommes, Fayard, 1998.

 

P. Bourdin et J.-L. Chappey dir., Réseaux et sociabilité littéraire en Révolution, Clermont-Ferrand, PU Blaise-Pascal, 2007.

 

M. Burke, « Freemasonry, Friendship and Noblewomen.. » History of European Ideas, 1989, 10, 3, p. 283-293.

 

H. Burstin, Une révolution à l’œuvre, le faubourg Saint-Marcel (1789-1794), Seyssel (01), Champ Vallon, 2005.

 

M. Carlson, Le théâtre de la Révolution française, Gallimard, 1970.

 

S. Cordier, La Candeur : Une loge maçonnique au XVIIIe siècle, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2006.

 

R. Darnton, La fin des Lumières, Perrin, 1984 ; Le grand massacre des chats, Laffont, 1985 ; Edition et sédition, Gallimard, 1991.

 

A. Farge, Vivre dans la rue, Gallimard, Folio, 1992, Dire et mal dire, Seuil, 1992, La vie fragile, pouvoirs et solidarités à Paris au XVIIIe siècle, Seuil, Points, 1992.

 

D. Garrioch, The Making of Revolutionary Paris, Berkeley, University of California Press, Berkeley, 2002.

 

D. Godineau, Citoyennes tricoteuses, Alinéa, 1988 [2004] ; Les femmes dans la société française, Colin U, 2003.

 

R. Grevet, L’avènement de l’école contemporaine en France, 1789-1835, Lille Septentrion, 2001.

 

R. H. Guerrand, Les lieux, histoire des commodités, La Découverte, 1997 ; Le confident des dames, le bidet du XVIIIe siècle au XXe siècle, La Découverte, 1997.

 

M. Guédron, De chair et de marbre, H. Champion, 2003.

 

R. Halévi, Les loges maçonniques dans la France d’Ancien Régime, Cahiers des Annales, 1984.

 

M. Hilal, L’affaire Réveillon, Univ. Paris-1, maîtrise dact., sd. J.-C. Martin, 2004.

 

C. Jones « Pulling Teeth in Eighteenth-Century Paris », Past and Present, 2000, 166, p. 100-45.

 

D. Julia, Les trois couleurs du tableau noir, Belin, 1981.

 

C. Lanoë, Les jeux de l’artificiel, Université Paris 1, thèse, dact., s.d. D. Roche, 2003.

 

J. Mulliez, Les chevaux du royaume, aux origines des haras nationaux, Belin, 2004.

 

A. Pardailhé-Galabrun, La naissance de l’intime, 3000 foyers parisiens XVIIe-XVIIIe siècle, PUF, 1988.

 

W. M. Reddy, The Navigation of Feeling : A Framework for the History of Emotions, Cambridge, Cambridge University Press, 2001.

 

D. Roche, Le Peuple de Paris¬, Fayard, 1981 ; Les républicains des lettres, Fayard, 1988. La culture des apparences, Fayard, 1989.

 

R. L. Spang, The Invention of the Restaurant : Paris and Modern Gastronomic Culture, Cambridge, Harvard University Press, 2000.

 

C. Velut, « L’industrie dans la ville : les fabriques de papiers peints du faubourg Saint-Antoine, 1750-1820 », RHMC, 2002, 49, 1, p. 115-137 ; Décors de papier, Ed. du Patrimoine, 2006.

 

Sexualité famille

 

Aimer en France, Fac. de Clermont-Ferrand, s.d. P. Viallaneix et J. Ehrard, 1980.

 

M.-J. Bonnet, Les relations amoureuses entre les femmes, O. Jacob, 1995.

 

J. Clair dir., L’âme au corps, arts et sciences 1793-1993, RMN Gallimard, Electa, Exposition 1993-1994.

 

J. Delumeau et D. Roche, Histoire des pères et de la paternité, Larousse, 2000.

 

D. Dessertine, Divorcer à Lyon sous la Révolution et l’Empire, Lyon, Presses universitaires, 1981.

 

D. Diderot, Sur les Femmes, 1774.

 

E. Dorlin, « Les Blanchisseuses. La société plantocratique antillaise, laboratoire de la féminité moderne », dans Le Corps entre sexe et genre, s. d. H. Rouch, E. Dorlin et D. Fougeyrollas-Schwebel, L’Harmattan, 2005.

 

S. Jahan, Le corps des Lumières, Belin, 2006.

 

A. Fillon, Louis Simon, villageois de l’Ancien France, Rennes, Ed. Ouest-France, 1996.

 

J.-L. Flandrin, Les Amours paysannes, Gallimard-Julliard, 1976.

 

M. Garaud et G. Szramkievicz, Révolution française et famille, PUF, 1979.

 

J.-P. Gutton, « La désunion des couples en lyonnais et en Beaujolais au XVIIIe siècle », dans G. Deregnaucourt, dir., Société et religion en France et aux Pays Bas (XVe-XIXe siècles), mélanges en l’honneur d’Alain Lottin, Arras, Artois PU, 2000, p. 513-523.

 

P. Hodillé, La correspondance du vicomte de Mirabeau, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2003.

 

T. Laqueur, La Fabrique du sexe, Gallimard, 1992 et Le sexe en solitaire, Gallimard, 2005.

 

J.-B. Le Cam, Culture et éducation du corps chez Madame de Genlis, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2007.

 

M.-F. Lévy dir., L’enfant, la famille et la Révolution française, O. Orban, 1989.

 

E. Noël, Etre noir en France au XVIIIe siècle, Tallandier, 2006.

 

F. Régent, Esclavage, métissage, liberté, Grasset, 2004.

 

F. Ronsin, Le contrat sentimental, débat sur le mariage, l’amour, le divorce de l’Ancien Régime à la Restauration, Aubier, 1990.

 

J.-L. Thireau, Histoire du droit de la famille, L’Hermès, 1998. A. L. Thomas, Essai sur les femmes, 1772.

 

Dr. Tissot, L’onanisme, Ed. de la Différence, 1991.

 

G. Vigarello, Le corps redressé, Colin, 2001 [1978].

 

A. Walch, Histoire du couple en France, de la Renaissance à nos jours, Rennes, Ed. Ouest-France, 2003.

 

(A propos de Rousseau, J. Derrida, De la Grammatologie, Ed. de Minuit, 1967, surtout IIe partie, chp. 2 et 3 et la critique de M. Velguth, « Le texte comme prétexte », French Review, 1985, 58, 6, p. 811-819. )

 

Lumières, libertinage prostitution

 

Outre les livres déjà cités d’A. Farge,

 

A. Arnault, Grammaire générale et raisonnée… remarques de M. Duclos, Paris, 1768

 

M.-E. Benabou, La Prostitution et la police des mœurs au XVIIIe siècle, Perrin, 1987.

 

J.-P. Bertaud, Choderlos de Laclos, Fayard, 2003.

 

O. Blanc, Les libertines, Perrin, 1997.

 

M. Delon, L’idée d’énergie au tournant des Lumières, 1750-1820, PUF, 1988 ; Le savoir-vivre libertin, Pluriel, 2004.

 

J. Douthwaite, The Wild Girl, Natural Man and the Monster, University of Chicago Press, 2002.

 

Sur la science et la galanterie

 

Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes, GF Flammarion, présentation C. Martin, 1998.

 

J.-M. Goulemot, Ces livres qu’on lit que d’une main, Minerve, 1994.

 

L. A. Hunt dir., The Invention of Pornography. Obscenity and the Origins of Modernity, 1500-1800, New York, Zone Books, 1993.

 

C. Reichler, L’Age libertin, Ed. de Minuit, 1987.

 

G. Vigarello, Histoire du viol, Seuil, 1998.

 

Luttes et violences

 

A. de Baecque : « Le discours anti-noble (1787-1792) aux origines d’un slogan : « le peuple contre les gros » » RHMC, 1989, n°1, p. 3-28.

 

M.-J . Cesarini Dasso, L’univers criminel féminin en Corse à la fin du XVIIIe siècle, Ajaccio, Ed. Albiana, 1996.

 

J.-C. Martin, Violence et Révolution, Seuil, 2006.

 

J. Nicolas, La Rébellion française, Le Seuil, 2002.

 

C. Petitfrère, L’œil du maître, Bruxelles, Complexe, 1986.

 

S. Maza, « Le tribunal de la nation… », AESC,1987, n°1, p. 73-90 ; « Domestic, Melodrama as Political Ideology » AHR, 94,5, 1989, 1249-1264 ; Vies privées, affaires publiques, Fayard, 1997 ; The Myth of the French Bourgeoisie, Cambridge, Harvard UP, 2003.

 

Religion

 

M. de Certeau, La Fable mystique, Gallimard, 1967.

 

J.-P. Chantin, Les amis de l’Œuvre de la Vérité, Lyon, PUL, 1998.

 

P. Chopelin, « Le débat sur le mariage des prêtres dans le diocèse de Rhône-et-Loire au début de la Révolution (1789-1792) » Bulletin n°10, Chrétiens et société XVIe-XXe siècles, Université Lyon III-RESEA, site internet ihc-univ.lyon3.fr ; lecture 20 mai 2007 et Ville patriote et ville martyre, Une histoire religieuse de Lyon pendant la Révolution, 1789-1805, Lyon, thèse dact, 2 vol, Lyon III, s.d. B. Hours, 2006.

 

N. Edelmann, Voyantes, guérisseuses et visionnaires en France, 1785-1914, A. Michel, 1995.

 

U. Krampl, « Sous prétexte de magie », les secrets des faux sorciers de la police de Paris entre croyances et escroquerie au XVIIIe siècle, EHESS, thèse dact. s.d. A. Farge, 2004.

 

F. Marchal-Ninosque, Images du sacrifice, 1670-1840, H. Champion, 2005.

 

J.-N. Vuarnet, Le dieu des femmes, L’Herne Méandres, 1989.

 

Femmes militantes

 

S. Augustin, Eighteenth Century Female Voice, Berne, Peter Lang, 2005.

 

O. Blanc, Marie-Olympe de Gouges, une humaniste à la fin du XVIIIe siècle, Ed. René-Viénet, 2003 ; « Cercles politiques et salons du début de la Révolution, 1789-1793 », AHRF, 2006, 344, p. 63-93.

 

M.-J. Bonnet, « Femmes peintres au travail, de l’autoportrait comme manifeste politique », RHMC, 2002, 49, 3, p. 140-167.

 

C. Capitan, La nature à l’ordre du jour 1789-1793, Kimé, 1993.

 

J. Dorival, H. de Montgeroult, la Marquise et la Marseillaise, Symétries, 2006.

 

J. Elart, « Aline ou la Nina sacrifiée », dans M. Delon et C. Seth, Sade en toutes lettres, Desjonquères, 2004, p. 216-235.

 

C. Hesse, The Other Enlightment : How French Women became Modern, Princeton UP, 2001.

 

H. Krief, Vivre libre et écrire, anthologie des romancières de la période révolutionnaire, 1789-1800, Aix-Marseille, Presses Universitaires de Provence-Voltaire Foundation, 2005.

 

M. Ozouf, Les mots des femmes, Fayard, 1995.

 

J. Peiffer, « L’engouement des femmes pour les sciences au XVIIIe siècle », dans D. Haase-Dubosc et E. Viennot, Femmes et pouvoir sous l’Ancien Régime, Rivages/Histoire, 1991, p. 196-222.

 

N. Pellegrin dir., Histoires d’historiennes, Saint-Etienne, Publications de l’Université, 2006.

 

P. Saint-Amand, « Herméneutique de l’anandryne : Sapho 1784 », Revue des Sciences humaines, 2003, 271, p. 157-165.

 

C. A. Sarre, Louise de Condé, Editions J.-P. Gisserot, 2005.

 

A. Templier, Le statut des femmes peintres dans la période révolutionnaire, Université Paris 1, dact, maîtrise s.d. J.-C. Martin, 2006.

 

A. Trinkwell, Le contrôle social des rapports hommes/femmes, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2005.

 

S. Van Dijk, « Fictions revues et corrigées : Marie-Jeanne Riccoboni en face de la critique contemporaine », dans M. Cook et A. Jourdan, Journalisme et Fiction au 18e siècle, Berne, P. Lang, 1999, p. 163-177.

 

I. Vissière, « Les chemins de l’indépendance feminine… », dans Femmes, Familles, Filiations, Publications Université Provence, 2004, p. 41-50.

 

 

Chapitre 2

 

Emeutes, émotions

 

Outre D. Godineau, J. Nicolas, déjà cités :

 

V. Bésakian, Les dames de la Halle entre 1789 et 1792 : instrumentalisations et représentations, Université Paris 1, maîtrise, dact., s.d. J.-C. Martin, 2005.

 

C. Dhaussy et A. Verjus, « De l’action féminine en période de révolte(s) et de révolution(s) », dans A. Jollet (coord.), Révoltes et révolutions en Europe (Russie incluse) et aux Amériques de 1773 à 1802 en dissertations corrigées, Ed. Ellipses, 2005.

 

O. Elyada, « L’appel aux faubourgs. Pamphlets populaires et propagande à Paris, 1789-1791 », dans M. Vovelle, dir., Paris et la Révolution, Pub. de la Sorbonne, 1989, p. 185-201. J. Guilhaumou, L’avènement des porte-parole de la République (1789-1792), Lille, Septentrion, 1998.

 

S. E. Roessler, Out of the Shadows, Women and Politics in the French Revolution, 1789-1795, New York, Peter Lang Publisher, 1998-1996.

 

Elections

 

outre E. G. Sledziewski déjà citée :

 

W. H. Sewell Jr, « Le citoyen/la citoyenne : Activity, Passivity and the Revolutionary Concept of Citizenship », dans C. Lucas dir., The Political Culture of the French Revolution, Oxford, New York, Pergamon Press, 1988, p. 105-124.

 

S. Aberdam, L’élargissement du droit de vote, entre 1792 et 1795 au travers du dénombrement du comité de division et des votes populaires sur les constitutions de 1793 et de 1795, Université Paris 1, thèse, dact., 2001, s.d. M. Vovelle.

 

Point important fait par M. Offerlé, « Capacités politiques et politisations : faire voter et voter, XIXe-XXe siècles », Genèses, 2007, 67, p. 131-149.

 

Familles en révolution

 

Outre F. Ronsin, D. Dessertine déjà cités :

 

M. Bordeaux, intervention in Les femmes et la Révolution française, 1989, I, p. 427-440.

 

S. Desan, « The Role of Women in Religious Riots during the French Revolution », Eighteenth Century Studies, 1989, 22, 3, p. 451-468 ; « War between Brothers and Sisters » : Inheritance Law and Gender Politics in Revolutionary France », French Historical Studies, 1997, 20, 4, p. 597-634 ; The Family on Trial in Revolutionary France, Berkeley, University of California Press, 2004.

 

A. Douarche, Les tribunaux civils de Paris pendant la Révolution, Cerf-Noblet-Quantin, 1905.

 

J.-L. Halpérin, « Le droit privé de la Révolution : héritage législatif et héritage idéologique », AHRF, 2002, 328, p. 135-152.

 

J. N. Heuer, The Family and the Nation, Ithaca, Cornell University, 2005.

 

J. Mulliez, « Révolutionnaires, nouveaux pères ? Forcément nouveaux pères ! », dans L’ordre juridique et privé, rationalité ou scandale, Colloque d’Orléans, PUF, 1988, II, p. 373-398.

 

J. Mulliez, « La volonté d’un homme », dans L’Histoire des pères, p. 288-328.

 

G. Sicard, « Le mariage à Toulouse pendant la période de la Révolution », dans L’ordre juridique et privé, rationalité ou scandale, Colloque d’Orléans, PUF, 1988, II, p. 398-405.

 

A. Tissier, « En 1791, sur les pas de Rousseau, une ci-devant noble cherche un Emile… », dans M. Cook et A. Jourdan, Journalisme et Fiction au 18e siècle, Berne, P. Lang, 1999, p. 213-228.

 

Femmes et espace public

 

« Registre de la société des amies des vrais amis de la Constitution à Ruffec », La Révolution française, 1904, 46, p. 246-278.

 

M.-O. Bernez « Catharine Macaulay et Mary Wollstonecraft, deux femmes dans le débat sur la Révolution française », AHRF, 2006, 344, p.161-178. Voir l’édition critique de M. Wollstonecraft, A Vindication of the Rights of Woman, éd. C. H. Poston, New York, Londres, WW Norton et Cie, 1988.

 

E. Birebent, L’aristocratie du faubourg Saint-Germain au début de la Révolution française 1790-1792, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. F. Brunel, 2004.

 

O. Blanc, « Cercles politiques et « salons » du début de la Révolution (1789-1793) », AHRF, 2006-2, p. 63-92.

 

J.-L. Chappey, « La société nationale des neuf sœurs… », dans P. Bourdin et J.-L. Chappey dir., Réseaux et sociabilité littéraire en Révolution, Clermont-Ferrand, PU Blaise-Pascal, 2007, p. 51-86.

 

L. Coudart, La Gazette de Paris, un journal de Paris pendant la Révolution française, 1789-1792, L’Harmattan, 1995. (exemples de femmes politiques)

 

O. Elyada, Presse populaire et feuilles volantes de la Révolution à Paris, 1789-1792, SER, 1991.

 

C. Fauré, Encyclopédie politique et historique des Femmes (Europe, Amérique du Nord), P.U.F, 1997 ; « Doléances, déclarations et pétitions, trois formes de la parole publique des femmes sous la Révolution », AHRF, 2006, 344, p. 5-26.

 

A. Lilti, « Mondanité et Révolution… », dans P. Bourdin et J.-L. Chappey dir., Réseaux et sociabilité littéraire en Révolution, Clermont-Ferrand, PU Blaise-Pascal, 2007, p. 29-50.

 

A. Geffroy, « Louise de Kéralio-Robert, pionnière du républicanisme sexiste », AHRF, 2006, 344, p. 107-124. C. Guillon, Deux enragés de la Révolution, Quimper, La Digitale, 1993.

 

Mme de Genlis, Discours sur l’éducation de M. le Dauphin et sur l’adoption, 1790 ; Discours sur l’éducation publique du peuple, 1791 ; Discours sur la suppression des couvens de religieuses et sur l’éducation publique des femmes, 1790 ; Discours sur le luxe et sur l’hospitalité, considérés sous leurs rapports avec les moeurs et l’éducation nationale, 1791.

 

J. Guilhaumou, « L’exclusion des femmes du savoir politique pendant la Révolution française », dans L. Capdevilla et alii, Le genre face aux mutations, Rennes, Presses universitaires, 2003p. 265-277.

 

J. B. Landes, Vizualizing the Nation, Ithaca, Cornell UP, 2001.

 

M. Lapied, « La fanatique contre-révolutionnaire, réalité et représentation », dans L. Capdevilla et alii, Le genre face aux mutations, Rennes, Presses universitaires, 2003, p. 255-264.

 

A. Mathiez, « Les femmes et la Révolution française », AHRF, 1908, 1, p. 303-305.

 

J. Vega, « Feminist Republicanism. Etta Palm-Aelders… », History of European Ideas, 1989, 10, 3, p. 333-351.

 

A. Viatte, Les sources occultes du romantisme, Paris, H. Champion, 1979…

 

Religion

 

P. Bourdin, Le Noir et le Rouge, Clermont-Ferrand, Presses universitaires, 2000.

 

C. Chauvin, « Jeanne-Antide Thouret et la Société des Solitaires, 1795-1797 », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 587-594.

 

B. Cousin, « Prêtres et laïcs : les sacrements de la clandestinité, Avignon 1793-1801 », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 191-200.

 

R. Darricau, « Le rôle de Mademoiselle de Lamourous pendant la Révolution », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 200-209 ;

 

D. Dinet, « Les communautés religieuses féminines de Bourgogne et de Champagne face à la révolution », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 475-484.

 

M-C. Guillerand-Champenier, « La vie religieuse des Saumurois sous la Révolution, 1789-1801 », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 210-215. Et Une grande dame de l’Anjou…, Baugé, s.d.

 

P. Lusson-Houdemon, « La vie sacramentelle des fidèles dans l’Ouest à travers les registres clandestins », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 217-224.

 

J.-C. Meyer, La vie religieuse en Haute-Garonne sous la Révolution, 1789-1801, PU Toulouse, 1982.

 

G. Murphy, L’affaire Rose Lauray, religieuse poitevine, La Crèche, Geste éditions, 2002.

 

J. Roche, « Création de cultes autour de nouveaux « corps saints » victimes de la Révolution », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 618-625.

 

P. Zind, « L’échec de la République de Jésus-Christ, brumaire an III, novembre 1794 », dans B. Plongeron, dir., Pratiques religieuses dans l’Europe révolutionnaire, Turnhout, Brepols, 1988, p. 634-640.

 

Etudes régionales

 

C. I. Brelot, Besançon révolutionnaire, Les Belles Lettres, 1966.

 

M. Lapied, Le Comtat et la Révolution française, Aix en Provence, Presses universitaires, 1996.

 

R. Moulinas, Les Massacres de la Glacière, Aix-en-Provence, Edisud, 2003.

 

J. Péret, La Révolution française en Poitou-Charentes, Poitiers, Projet-Editions, 1988.

 

M. Walh, Les premières années de la Révolution à Lyon, Megariotis reprint, 1978.

 

E. J. Woell, Small–Town Martyrs and Murderers, Religion, Revolution and Counterrevolution in Western France, 1774-1914, Marquette University Press, Milwaukee, Winsconsin, 2006.

 

Images et fantasmes

 

A. de Baecque, La gloire et l’effroi, Grasset, 1997.

 

V. Cameron, « Gender and Power : Images of Women… », History of European Ideas, 1989, 10, 3, p. 309-332.

 

P.-V. Duchemin, Mademoiselle de Sombreuil, l’héroïne au verre de sang, Perrin, 1925.

 

R. Duhaussay, Victimes et survivants des massacres de septembre, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2007.

 

J.-J. Pauvert, Estampes érotiques révolutionnaires, H. Veyrier, 1989 et Anthologie historique des lectures érotiques, Garnier, 1982.

 

J.-B. Nougaret, Les jolis péchés d’une marchande de mode.., 1791, cité par C. Plumauzille, Les libelles saisis pour raison de moralité, Université Paris 1, dact. maîtrise, s.d. J.-C. Martin, 2005.

 

N. Rétif de la Bretonne, Les nuits de Paris, [1794] Reprint Slaktine, T 8 , 1987.

 

M. Vovelle, Les aventures de la Raison, Belfond, 1989 ;

 

 

Chapitre 3

 

Femmes soldats

 

Service Historique de la Défense (auparavant SHAT) RX 48 – 1-2, YI 1-2 et B 12 * 62.

 

C. Bard et N. Pellegrin dir., Clio, Numéro 10, Femmes travesties, un "mauvais" genre, 1999.

 

C. Beaune, Jeanne d’Arc, Perrin, 2004. (Pour comparaison)

 

E. Cère, Madame Sans-Gêne et les femmes soldats, Paris, 1894.

 

S. Conner, « Les femmes militaires : Women in the French Army 1792-1815 », Consortium on Revolutionary Europe 1750-1850, 1982, p. 290-302 et ses notices écrites dans R. Pennington dir., Amazons to Fighter Pilots, a Biographical Dictionary of Military Women, Westport Connecticut, Londres, Greenwood Press, 2003.

 

D. Godineau, « De la guerrrière à la citoyenne. Porter les armes pendant la Révolution française et la Révolution française », Clio, 2004, 20, p. 43-69.

 

L. Deschamps, « Les femmes soldats dans la Sarthe », La Révolution française, 1904, p. 326-335.

 

T. Figueur, Histoire de la dragonne, Cosmopole, 2005.

 

F. Gerbaux, « Les femmes soldats pendant la Révolution », La Révolution française, 1904, p. 47-61.

 

M.-L. Jacotey, Femmes aux armées, Guéniot éditeur, 1999.

 

L. Hennet, "Une femme-soldat, Anne-Françoise-Pélagie Dulierre", Annales révolutionnaires, 1908, p. 610-621.

 

J.-C. Martin, « Travestissements, impostures et la communauté historienne. A propos des femmes soldats de la Révolution et de l’Empire », Politix, 2006, 19, 74, p. 29-46. Le corpus lié à cet article est en ligne sur le site Opens internal link in new windowICI

 

G. Mihaeli, « L’effacement de la cantinière ou la virilisation de l’armée française au XIXe siècle », Revue d’Histoire du XIXe siècle, 2005, p. 21-43.

 

I. Saint-Elme, Souvenirs d’une courtisane de la Grande Armée, Tallandier, 2004.

 

S. Steinberg, « un brave cavalier pendant la guerre de sept ans », Clio, 1999, p. 145-153.

 

S. Steinberg, La confusion des sexes, le travestissement de la Renaissance à la révolution, Paris, Fayard, 2001.

 

Terreur violences

 

G. Andrey, Les émigrés français dans le canton de Fribourg, Neufchâtel, La Baconnière, 1972.

 

O. Bartov, Les armées d’Hitler, Hachette, Pluriel, 1999. (pour comparaison)

 

D. Bell, The First Total War, Napoleon’s Europe and the Birth of Warfare as We Know It, Boston New York, Houghton Miflin Company, 2007.

 

O. Blanc, La dernière lettre, Pluriel, 1984.

 

J.-C. Bonnet dir., La Mort de Marat, Flammarion, 1986.

 

H. Drévillon, L’impôt du sang, le métier des armes sous Louis XIV, Tallandier, 2005.

 

D. Geggus dans L. Hurbon, L’insurrection des esclaves de Saint-Domingue, Karthala, 2000.

 

J. Guilhaumou, 1793, La mort de Marat, Bruxelles, Complexe, 1993.

 

J. Guilhaumou, « L’exclusion des femmes du savoir politique pendant la Révolution française », dans L. Capdevila, et alii, Le Genre face aux mutations, Rennes, Presses universitaires, 2003, p. 265-275.

 

J.-Y. Guyomar, L’invention de la guerre totale, Editions du Félin, 2004.

 

P. Guyomar, Le partisan de l’égalité politique entre les individus, 1793.

 

M. Lapied, « La fanatique contre-révolutionnaire, réalité ou représentation », dans L. Capdevila et alii, Le Genre face aux mutations, Rennes, Presses universitaires, 2003, p. 255-264.

 

E. Mari de, La Mise hors-la-loi sous la Révolution française 19 mars 1793 - 9 thermidor an II, thèse de droit., dact. Université de Montpellier, 1991.

 

L. Mortimer Ternaux, Histoire de la Terreur, Plon, 1868, III, p. 483-505 sur les « vierges de Verdun ».

 

G. L. Mosse, De la Grande Guerre au totalitarisme, la brutalisation des sociétés européennes, Hachette, 1999.

 

P. Rolland, « La signification politique de l’amitié chez Saint-Just », AHRF, 1984, 257, p. 324-338.

 

V. Sottocasa, Mémoires affrontées, Rennes, Presses universitaires, 2004.

 

M. Troper, « Saint-Just et le problème du pouvoir exécutif dans le discours du 24 avril 1793 », AHRF, 1968, 191, p. 5-13.

 

A. Tuetey, Répertoire général des sources manuscrites de l’histoire de Paris pendant la Révolution française, 1890-1914, IV, n°154.

 

Vendée - Ouest

 

G. Blandin, Médecine et médecins pendant la guerre de Vendée, Cholet, Ed. du Choletais, 1990.

 

C. Gomez-Le Chevanton, Carrier et la Révolution française, La Crèche, Geste Editions, 2004.

 

P. Latteux, Les réfugiés du sud du district de Machecoul à Nantes, pendant la guerre de Vendée, Univ. Nantes, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 1991.

 

J.-M. Lenne, Les réfugiés des guerres de Vendée, de 1793 à 1796, La Crèche, Geste Editions, 2003.

 

J.-C. Martin, La Vendée et la France, Seuil, Univers historique, 1987.

 

Id. dir., La Guerre civile entre histoire et mémoire, Enquêtes et documents, Ouest-Editions Université de Nantes, 1995.

 

Id., Révolution et Contre-révolution en France, 1789-1989, les rouages de l’histoire, Rennes, Presses universitaires, 1996.

 

Id., Et La Vendée et la Révolution, Perrin, 2007.

 

J.-C. Martin et X. Lardière, Les Lucs sur Boulogne, Geste, 1992.

 

C. Peyrard, Les jacobins de l’Ouest, Publications de la Sorbonne, 1996.

 

K. Poulard, « Femmes et répression sous la Terreur à Nantes en Loire-Atlantique », Mémoires de la Sté. d’Hist. et d’Archéo. de Bretagne, 1998, LXXVI, p. 341-365.

 

G. Ranzato dir., La guerre fratricide, Turin, Bollati-Boringhieri, 1994.

 

I. Riaud, L’administration de la commune de Pontchâteau sous la Convention, Université de Nantes, dact., maîtrise s.d. J.-C. Martin,1996.

 

Femmes politique, sexualité

 

Outre les travaux cités de D. Godineau :

 

C. Becker, « A Letter from Danton to Marie-Antoinette », The American Historical Review, 1921, 1, p. 24-46.

 

C. Berly, Marie-Antoinette et ses biographes, Histoire d’une écriture de la Révolution française, L’Harmattan, 2006.

 

M. Cerati, Le Club des citoyennes républicaines révolutionnaires, Editions sociales, 1966.

 

S. Maslan, « Susannah at her Bath : Surveillance and Revolutionary Drama », Eighteenth-Century Studies, 2001, 34, 3, p. 421-439.

 

G. Mazeau, Charlotte Corday en trente questions, Chauray, Geste éditions, 2006 ; L’attentat contre Marat : événement, individus et écriture de l’histoire, 1793-2007, Univ. Paris 1, thèse dact., s.d. J.-C. Martin, 2007.

 

M. Nadeau, « Des héroïnes vertueuses, autour des représentations de la pièce Paméla, 1791-1797 », AHRF, 2006, 344, p. 93-125.

 

M. Rey, « Du péché au désordre ; police et sodomie à Paris au XVIIIe siècle », RHMC, 1982, XXIX, p. 113-124.

 

M. Sibalis, « Un sans-culotte parisien, en l’an II. François Léon, frère de Pauline Léon », AHRF, 1982, 2, p. 294-298.

 

Culture et images

 

M. Agulhon, Marianne au combat, L’imagerie et la symbolique républicaines de 1789 à 1880, Flammarion, 1979

 

J. Ayoub et M. Grenon, Nouvelle édition des Procès verbaux du comité d’instruction publique, L’Harmattan, 1997.

 

J. Bart, La Révolution française en Bourgogne, Clermont-Ferrand, La Française d’édition et d’impression, 1996. (exemples)

 

C. Chappée, Opéra et propagande révolutionnaire, 1790-1794, Univ. Paris 1, maîtrise dact., s.d. J.-C. Martin, 2003.

 

S. Bianchi, « Les curés rouges dans la Révolution française », AHRF, 1982, 364-392.

 

S. Desan, Reclaiming the Sacred, Cornell University Press, 1990.

 

R. Graham, « Les mariages des ecclésiastiques députés à la Convention », AHRF, 1985, 262, p. 480-499.

 

L. A. Hunt, « Freedom of Dress in Revolutionary France », dans S. E Melzer, K. Norberg, From Royal to Republican Body, University Press California, 1998, 224-249.

 

H. Lapauze ed., Procès-Verbaux de la Commune générale des Arts et de la Société populaire et républicaine des Arts, 1903, L-LI, et 183-185.

 

J. Mulliez, « Révolutionnaires, nouveaux pères ? Forcément nouveaux pères ! » Colloque Orléans, 1986, La Révolution et l’ordre juridique privé, rationalité ou scandale ?, PUF, 1988, p. 373-398.

 

A. Trinkwell, Les jeunes filles et le chemin de la vertu 1770-1800, Univ. Paris 1, M2 dact., s.d. J.-C. Martin, 2006.

 

R. B., Rose, Tribunes and Amazones, Men and Women of Revolutionary France, 1789-1871, Paddington (Australie), Macleay Press, 1998.

 

M. Vovelle, La Révolution contre l’Église, Bruxelles, Ed. Complexe, 1988.

 

 

Chapitre 4

 

Destins

 

H. Becquet, Marie-Thérèse Charlotte, Thèse Ecole des Chartes s.d. J.-C. Martin, dact, 2005.

 

B. Bennassar, Le lit, le pouvoir et la mort. Reines et princesses d’Europe de la Renaissance aux Lumières, De Fallois, 2006.

 

T. Boissel, Sophie de Condorcet, Femme des Lumières, Presses de la Renaissance, 1988.

 

M.-L. Fracard, « Madame Dupin, première « préfète » des Deux-Sèvres… », Bull. Sté. Hist et scient. des Deux-Sèvres, 1975, VIII, 2-3, p. 197-230.

 

C. Perroud, « A propos de la première édition des « Mémoires de Mme Roland », La Révolution française, 1897, p. 193-205, 230-270, 297-315, 1898, p. 14-26.

 

J. Pigeaud, Théroigne de Méricourt, la lettre-mélancolie, Lagrasse (11220), Verdier, L’éther vague, 2005.

 

I. Schiel, Marie-Louise, Une Habsbourg pour Napoléon, Duculot, 1992.

 

Violences et souvenirs

 

M. Biard, Missionnaires de la République, CTHS, 2002.

 

M. Blidon, Ecriture de la guerre, écriture de l’histoire, étude sur les mémoires de guerre, Univ. Nantes, maîtrise, dact. s.d. J.-C. Martin, 1999.

 

P. Bourdin, « Le sultan dévoilé », AHRF, 2001, 2, p. 47-62.

 

E. Claverie et P. Lamaison, L’impossible mariage, violence et parenté au Gévaudan, 17e, 18e et 19e siècles, Hachette, 1982.

 

S. Clay, « Le brigandage en Provence, du Directoire au Consulat (1795-1802) », dans J.-P. Jessenne et alii, Du Directoire au Consulat, 3, Brumaire dans l’histoire du lien politique et de l’État-Nation, Lille-Rouen, CHREN-O-GRHIS 2001, p. 68-89.

 

A. Crépin, La conscription en débat, ou le triple apprentissage de la nation, de la citoyenneté, de la République (1798-1889), Arras Artois PU, 1998.

 

A. Duprat, « Le meurtre de Perrine Dugué en Mayenne en 1796 : récits et figures de l’événement », dans Gens de l’Ouest, LHAM, Université du Maine, 2001, p. 329-370.

 

B. Gainot, Les officiers "libres de couleur" dans les troupes réglées de la République et de l’Empire (1792-1815), Université Paris 1, dossier d’habilitation, dact., 2004.

 

J. Grabowski, Mémoires militaires de J. G., officier à l’état-major impérial de Napoléon 1er, La Vouivre, 1998.

 

J. Hantraye, Les Cosaques aux Champs Elysées, L’occupation de la France après la chute de Napoléon, Belin, 2005.

 

M.-A. Iafelice, « Les tribunaux d’exception et la répression anti-barbet… », dans Les Pratiques politiques en province à l’époque de la Révolution française, Université Paul Valéry, Montpellier, 1988.

 

C. Kupferstein, La dénonciation des représentants en mission…, Maîtrise s.d. F. Brunel et J.-C. Martin, dact., Université Paris 1, 2005.

 

K. Lambert, « La « bande de Pourrières » en procès, genre, micro-histoire et brigandage en Provence », PUR, Brigands, 2008.

 

M. Lagrée et J. Roche, Tombes de mémoire, Rennes, Apogée, 1993.

 

J.-M. Lequinio de Kerblay, Guerre de Vendée et des chouans, Mémoires publiés en l’an II, Nantes, Ed. du Boccage, 1995.

 

J.-C. Martin, « Violences sexuelles et archives », AHSS, 1993, 6, p. 643-661.

 

J. Menemesis, L’orientalisme dans l’expédition d’Egypte, Univ. Paris 1, Maîtrise s.d. B Gainot, dact., 2003.

 

C.-A. Morand, Lettres sur l’expédition d’Egypte, La Vouivre, 1998.

 

I. Moullier, Le ministère de l’Intérieur sous le Consulat et le Premier Empire (1799-1814)
 Gouverner la France après le 18 brumaire, 2004, Lille III, thèse dact., s.d. G. Gaillot.

 

N. Napoli, Naissance de la police moderne, La Découverte, 2003.

 

C. Schneider, Les complots politiques sous la Terreur blanche, Thèse dact., Univ. Paris 1, s.d. J.-C. Martin, 2006.

 

F. Veronneau, Les mariages républicains, histoire d’une légende, 1794-1991, Université de Nantes, dact., s.d. J.-C. Martin, 1991.

 

Merveilleuses

 

Au temps des merveilleuses, la société parisienne sous le Directoire et le Consulat, Musée Carnavalet, exposition 2005, RMN.

 

R. Bizzochi, « Une pratique italienne du XVIIIe siècle : le sigisbée », RHMC, 2007, 54-2, p. 7-31. (pour comparaison).

 

E. Colwill, « Women’s Empire and the Sovereignty of Man in La Décade philosophique, 1794-1807 », Eighteenth-Century Studies, 1996, 29.3, p. 265-289.

 

S. P. Conner, « Public Virtue and Public Women : Prostitution in Revolutionary Paris, 1793-1794 », Eighteenth century Studies, 1994-5, vol 28, 2.( Contre la lecture de J.-P. Aron et R. Kempf, Le Pénis et la démoralisation de l’Occident, Grasset, 1978.)

 

R. Fortier, Au temps des ballons, Musée de l’aviation du Canada, 2004. S. N. Gasyna, « Dance and the Terror », Proceedings Society of Dance History Scholars, Limerick, 2003, p. 35-39.

 

J.-M. Guilcher, La Contredanse et les renouvellements de la danse française, Paris, Mouton, 1969 [2004].

 

J.-M. et Y. Guilcher, L’histoire de la danse, parent pauvre de la recherche, Toulouse, Isatis, 1994.

 

R. Hess, La Valse, un romantisme révolutionnaire, Métailié, 2003.

 

J. Heuer, « Hats on for the Nation ! », French History, 2002, 16, p. 28-52. Id., « Réduit à désirer la mort d’une femme qui lui a sauvé la vie », la conscription et les liens du mariage sous Napoléon », AHRF, 2007, 2, p. 25-40.

 

S. Maza, The Myth of the French Bourgeoisie, Cambridge Harvard UP 2003. (Sur valse et ordre bourgeois)

 

R. Schechter, « Gothic Thermidor : the Bals des victimes… », Representations, 1998, 61, p . 78-94.

 

C. Plumauzille, Les libelles saisis pour raison de moralité, Université Paris 1, dact. maîtrise, s.d. J.-C. Martin, 2005 et Ordonner la sexualité dans l’espace parisien post-révolutionnaire, 1795-1820, Université Paris 1, Master 2, dact., s.d. J.-C. Martin, 2006.

 

Fantasmes

 

De la nécessité d’adopter l’esclavage en France : Texte anonyme de 1797 par M. Cottias et A. Farge, Bayard 2007.

 

G. Badou, L’énigme de la Vénus hottentote, Payot-Rivage, 2002.

 

S. Bilé, La légende du sexe surdimensionné des Noirs, Ed. du Rocher, 2005.

 

L. Bernard-Brunel, Théatre mélodramatique de la Révolution, Université Paris 1, Master 1, dact., s.d. J.-C. Martin, 2007.

 

C. Bertrand-Jennings, Un autre mal du siècle, Toulouse, PU du Mirail, 2005.

 

A. Boureau, Le Droit de cuissage, la fabrication d’un mythe, XIIIe-XXe siècle, Albin Michel, 1995.

 

B. Fink, Les liaisons savoureuses, réflexions et pratiques culinaires au XVIIIe siècle, Saint-Etienne, Presses universitaires, 1995.

 

G. Fraisse, « Droit de cuissage et devoir de l’historien », Clio, numéro 3/1996, Métiers. Corporations. Syndicalisme,Opens external link in new window http://clio.revues.org/document476.html. Consulté le 8 juin 2007.

 

G. Goubier-Robert, « L’année des dames nationales ou l’art des « histoires enveloppées » », Etudes rétiviennes, 1994, 21, p. 128-143.

 

D. Y. Kadish et F. Massardier-Kenney, Translating Slavery : Gender and Race in French Women’s Writing, 1783-1823, Kent State UP, 1994.

 

M. Lever, Donatien Alphonse François marquis de Sade, Fayard, 2003.

 

M.-V. Louis, Le Droit de cuissage, France, 1860-1930, Editions de l’atelier, 1994.

 

P. J. Marie de Saint-Ursin, L’ami des femmes ou lettres d’un médecin concernant l’influence de l’habillement des femmes sur leurs mœurs et leur santé, et la nécessité de l’usage habituel des bains en conservant leur costume actuel, 1804.

 

K. Norberg, « Making Sex Public, Félicité de Choiseul-Meuse and the Lewd Novel », dans Going Public : Women and Publishing in Early Modern France, s.d. E. C. Goldsmith et D. Goodman, Ithaca, Cornell UP, 1995, p. 161-175.

 

J. Przybos, « La conscience populaire et le mélodrame en France dans la première moitié du XIXe siècle », The French Review, 1984, 57, 3, 300-308. J. Przybos, L’entreprise mélodramatique, J. Corti, 1987.

 

V. A. Rosario, L’irrésistible ascension du pervers : entre littérature et psychiatrie, EPEL, 2000.

 

M. Rouillé, Félicité de Choiseul-Meuse, un écrivain de romans érotiques au XIXe siècle, Université Paris 1, Master 1, dact., s.d. J.-C. Martin, 2007.

 

V. Schmidt-Lisenhoff, « Male Alterity in the French Revolution – Two Paintings by Anne-Louis Girodet at the Salon of 1798 », I. Blom, K. Hageman et C. Hall dir., Gendered Nations, Oxford, Berg, p. 81-105.

 

J.-M. Thomasseau, Le Mélodrame, PUF, Que-sais-je ?, 1984.

 

A. Tillier, « Un âge critique. La ménopause sous le regard des médecins des XVIIIe-XIXe siècles », Clio, 2005, 21.

 

V. Van Crugten-André, Le roman du libertinage, 1782-1815 : redécouverte et réhabilitation, Champion, 1997.

 

A. Verjus, « De l’art de faire des enfants d’esprit… », dans Femmes, Familles, Filiations, Publications Université Provence, 2004, p. 51-60.

 

M. Vovelle, Histoires figurales, des monstres médiévaux à Wonderwoman, Usher, 1989.

 

Culture arts

 

P. Bourdin, « La postérité de la bibliothèque Romme… », dans P. Bourdin et J.-L. Chappey dir., Réseaux et sociabilité littéraire en Révolution, Clermont-Ferrand, PU Blaise-Pascal, 2007, p. 143-190.

 

V. P. Cameron, Article sur Marie-Gabrielle Capet, Opens external link in new windowhttp://www.siefar.org/ DictionnaireSIEFAR/SFCapet.html, 2007.

 

J.-L. Chappey, La Société des Observateurs de l’Homme, CTHS, 2002. A. Duprat, « Provinces-Paris ou Paris-provinces ? iconographie et Révolution française », AHRF, 2002, p. 9-29.

 

A. Friedrich, « Errinerungen an die französiche Revolution in Miniaturporträts von Frauen », dans Die Freiheit der Anderen, Marburg, Jonas Verlag, 2004, p. 51-66.

 

A. Jourdan, Les monuments de la révolution, 1770-1804, Champion, 1997.

 

E. Lajer-Burcharth, Necklines, the Art of Jacques-Louis David after the Terror, New-Haven Londres, Yale UP. , 1999.

 

P. Weil, Qu’est-ce qu’un Français ?, Grasset, 2002.

 

Société

 

A. Armengaud, « Les mariages de 1813 à Toulouse », dans Hommage à Marcel Reinhard, Sur la population française, Sté de Démographie historique, 1973, p. 11-18.

 

J.-P. Bertaud, Quand les enfants parlaient de gloire, Aubier, 2006.

 

N. Bonaparte, « Discours sur la question proposée par l’Académie de Lyon : Quelles vérités et quels sentiments importe-t-il le plus d’inculquer aux hommes pour leur bonheur ? » ou Discours de Lyon, Morancé, 1929.

 

L. Bonaparte, La tribu indienne ou Edouard et Stellina, Londres, Modern Humanities Research Association, ed. C. A. Feilla, 2006.

 

J.-O. Boudon, Napoléon et les cultes, Fayard, 2002.

 

M.-N. Bourguet, ¬Déchiffrer la France, Ed. des Archives contemporaines, 1986.

 

P. Boutry, « Un sanctuaire et son saint au XIXe siècle : Jean-Marie-Baptiste Vianney, curé d’Ars », Annales E.S.C., 1980, 35, 2, p. 353-379.

 

K. Carpenter, Refugees of the French Revolution : Emigrés in London 1789-1802, New York, St-Martin’s Press, 1999.

 

B. Ciotti, « Les « embusqués de Vénus » dans le Puy-de-Dôme », dans Le sabre et la plume, Pub. de la Sorbonne, 2002, p. 227-235.

 

D. Davidson, « Women at Napoleonic Festivals : Gender and the Public Sphere during the First Empire », French History, vol 16, 3, p. 299-322.

 

B. Ducasse, « Fêtes de l’empereur et rosières libournaises », Revue arch. et hist. du Libournais, 1981, n°180.

 

J. Houdaille, « La nuptialité sous la Révolution et l’Empire », Populations, 1982, p. 160-167.

 

S. Klassen « The domestic virtues of old age » , Canadian Journal of History, 1997, XXXII, p. 393-403.

 

J.-C. Perrot, « La statistique régionale à l’époque de Napoléon », dans Pour une histoire de la statistique, INSEE, Imprimerie nationale, [1978], p. 233-253.

 

N. Petiteau, Elites et mobilités, la noblesse d’empire au XIXe siècle, La Boutique de l’Histoire, 1997 et Lendemains d’Empire, les soldats de Napoléon dans la France du XIXe siècle, Boutique de l’Histoire, 2003.

 

P. Serna, Les Girouettes, Seyssel, Champ Vallon, 2005.

 

S. Solimano, « L’établissement de l’ordre juridique napoléonien : le rôle de Guy Jean-Baptiste Target », www : forum historiae juris, 5 février 2004.

 

J. Tulard, Joseph Fiévée, conseiller de Napoléon, Fayard, 1985.

 

 

Conclusion

 

L. R. Berlanstein, « The French in Love in Lust », French Historical Studies, 2004, 27, 2, p. 477-479.

 

M. Douglas, De la souillure, Seuil, 2001 [1971].

 

J. B. Margadant, dir., The New Biography, Performing Feminity in Nineteenth-Century France, Berkeley, University of California Press, 2000.