X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Enseignement » Séminaires et cours » Séminaire passés » 2009-2012 M1-S1 Histoire moderne et sciences sociales 16e-18e siècle » 2011-2012 M1-S1 Histoire moderne et sciences sociales

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Lundi et mardi : 14 h – 17 h 30
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h 30
Jeudi : 9 h 30 – 13 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 16 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   
   

2011-2012 M1-S1 Histoire moderne et sciences sociales

M1-S1 2011-2012

Jean-Luc Chappey et Vincent Denis

 

 

Le séminaire a lieu à la bibliothèque du CRHM les vendredis de 8h à 10h.

Ce séminaire de méthodologie est ouvert à tous les étudiants de M1 de l’Ea 127, inscrits en Histoire moderne ou en Histoire de la Révolution française. Son objectif est de donner un socle commun de connaissances aux étudiants concernant les grandes évolutions de l’histoire sociale depuis les travaux d’histoire quantitative jusqu’aux débats les plus récents.

Ce séminaire fait le point sur les échanges et les croisements entre la discipline historique et les autres sciences sociales (sociologie, anthropologie...). Sur le plan pédagogique, ce séminaire donne aux étudiants la possibilité d’intervenir, de discuter et de faire ainsi l’apprentissage de la recherche collective, tout en s’appropriant œuvres et concepts. Il s’appuie sur un programme de lectures (articles, ouvrages) qui sont discutées à chaque séance. Cette année, nous aborderons au cours de séances thématiques plusieurs grandes questions historiographiques interrogeant les rapports entre histoire et sciences sociales, à travers l’étude d’œuvres classiques jusqu’aux propositions les plus actuelles : constructions identitaires et catégorisations sociales, mais aussi thèmes liés à l’histoire politique et culturelle comme l’opinion publique, la biographie. Une très large place est consacrée aux historiographies étrangères.

 

 

Quelques indications bibliographiques :

 Philippe Corcuff, Les nouvelles sociologies (2e édition), Armand Colin, collection « 128 », 2008.
 Bernard Lahire, L’esprit sociologique, La Découverte, 2005.

 

 

Ouvrages sur les rapports entre histoire et sciences sociales :

 Jean Boutier (dir.), Passés recomposés : champs et chantiers de l’histoire, Autrement, 1995.
 Pierre Bourdieu & Roger Chartier, Le Sociologue et l’Historien, Marseille, Agone, coll. "Banc d’essais", 2010.
 Bernard Lepetit (dir.), Les formes de l’expérience : une autre histoire sociale, Albin Michel, 1995.
 Gérard Noiriel, Introduction à la socio-histoire, La Découverte, « Repères », 2006.
 Christian Delacroix, François Dosse, Patrick Garcia & Nicolas Offenstadt (dir.), Historiographies. Concepts et débats, I & II, Gallimard, Folio, 2010.

 

Programme

 

Séance 1 : 30 septembre – Histoire et sciences sociales

 

Séance 2 : 14 octobre – La construction des identités (1)
- Simona CERRUTTI, « Processus et expérience : individus, groupes et identités à Turin, au XVIIe siècle », dans Jeux d’échelles. La micro-analyse à l’expérience, J. Revel (éd.), Seuil/Gallimard, 1996, p. 161-186.
- François FURET, « Le quantitatif en histoire », dans Jacques Le Goff & Pierre Nora (dir.), Faire de l’histoire, Paris, Gallimard, 1974, t. 1.

 

Séance 3 : 28 octobre - La micro storia italienne
- Carlo GINZBURG, Le fromage et les vers. L’univers d’un meunier du XVIe siècle, Paris, Gallimard, 1980.
- Giovanni LEVI, Pouvoir au village, carrière d’un exorciste dans le Piémont du XVIIe siècle, Paris, Gallimard, 1989.

 

Séance 4 : 18 novembre - Questions sur le « processus de civilisation »
- Norbert ELIAS, La Civilisation des mœurs, Paris, Pocket, 1974.
- Jack GOODY, Le vol de l’histoire. Comment l’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde, Gallimard, Nrf Essai, 2010.
- Edward W. SAID, L’orientalisme. L’Orient crée par l’Occident [1978], (Préface et introduction), Seuil, 2005.

 

Séance 5 : 02 décembre – Des identités à l’identification
- Peter SAHLINS, « La nationalité avant la lettre : les pratiques de naturalisation en France sous l’Ancien Régime », Annales Histoire Sciences Sociales, 2000, 55, p. 1081-1108.
- M. AVANZA, et G. LAFERTE, « Dépasser la construction des identités ? Identification, image sociale, appartenance », Genèses, 61, 2005/4, p. 134-152.
- Vincent DENIS et Vincent MILLOT, "Police et identification dans la France des Lumières", Genèses, 2004, 54, mars, p 4-27

 

Séance 6 : 16 décembre : L’opinion publique
- Roger CHARTIER, Les origines culturelles de la Révolution française, Seuil, 1991. Lire plus particulièrement les chapitres 1 et 2.
- Lucien BELY (dir.), L’opinion publique en Europe (1600-1800), PUPS, 2011. Lire plus particulièrement l’introduction de Daniel Roche (L’opinion publique a-t-elle une histoire ?) et la contribution de Sandro Landi (Le statut de l’opinion dans le discours politique italien au XVIe siècle).

 

Séance 7 : 13 janvier – Écritures biographiques
- Pierre BOURDIEU, « L’illusion biographique », dans P. Bourdieu, Raisons pratiques, Paris, Seuil, 1994, p. 81-89.
- Giovanni LEVI, "Les usages de la biographie", Annales. Economies, Sociétés, Civilisations, 1989, vol. 44, n°6, p. 1325-1346.
- Jean-Luc CHAPPEY, « Sortir de la Révolution. Inventer le XIXe siècle. Les dictionnaires des contemporains (1815-1830)", Rh19, 2010/1, n°40, p. 43-57.

 

Séance 8 : 20 janvier – Fictions et écriture de l’histoire
- Patrick BOUCHERON, Léonard et Machiavel, Verdier, 2008.
- Natalie Z. DAVIS, Le retour de Martin Guerre, Tallandier, « Texto », 2008 [1ère édition : 1982].