X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Manifestations scientifiques » Colloques » C 07-08/03/2008 Figures de femmes criminelles

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Mardi : 14 h – 17 h
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Jeudi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   

C 07-08/03/2008 Figures de femmes criminelles

Figures de femmes criminelles


-  Colloque international organisé par l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, en partenariat avec l’Université Paris VII Denis-Diderot et l’Institut National de l’Audiovisuel

- Vendredi 7 mars et samedi 8 mars 2008, Salle Louis Liard, Centre Sorbonne, 17, rue de la Sorbonne, 75231 Paris cedex 05

 

***

Vendredi 7 mars 2008

Ouverture du colloque

- 9 heures-9 heures 15 : Yvonne Flour,juriste de droit privé, vice-présidente du Conseil Scientifique de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Figures de femmes criminelles : du contemporain à l’intemporel

- Figures contemporaines

- 9 heures 15- 12 heures 30 : Matinée sous la responsabilité de Frédéric Chauvaud, historien, Université de Poitiers

- Présidence de séance : Dominique Kalifa, historien, Université Paris I

- Arlette Farge, historienne, EHESS, « L’espace public de la criminalité féminine »

- Anne-Emmanuelle Demartini, historienne, Université Paris VII Denis-Diderot, « La figure de l’empoisonneuse. De Marie Lafarge à Violette Nozières »

Pause

- Anne-Claude Ambroise-Rendu, historienne, Université Paris X Nanterre, « Criminelles sexuelles et mères maltraitantes : ces femmes qui trahissent leur sexe »

- Karine Salomé, historienne, Université de Poitiers, « La terroriste : une nouvelle figure de la femme criminelle »

- Geneviève Blanchard, Responsable du Centre d’exposition "Enfants en justice" (Savigny-sur-Orge), et Jean-Jacques Yvorel, historien, CNFE-PJJ, « Mineures criminelles : portraits croisés XIXe-XXe siècles »

***

Figures intemporelles

- 14 heures-18 heures : Après-midi sous la responsabilité de Pauline Schmitt-Pantel, historienne à l’Université Paris I

- Présidence de séance : Michelle Perrot

- Raphaël Draï, politiste à l’Université Paul Cézanne, Aix Marseille 3, « Ève, digne mère de Caïn ? »

- Françoise Frontisi-Ducroux, historienne au Centre Louis Gernet, « Mères et épouses grecques criminelles »

- Danièle Bohler, linguiste à l’université Michel de Montaigne, Bordeaux 3., « Empoisonneuses, usurpatrices et traîtresses : le bruit et la preuve (Moyen Âge français) »

Pause

- Éliane Chiron, artiste plasticienne, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, « Figures de l’artiste en criminelle dans l’art contemporain. À partir de l’œuvre de Niki de Saint-Phalle »

- Jean-Michel Rodes, historien,’INAthèque de France et Myriam Tsikounas, historienne, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Quand la télévision demande aux Français de juger « En votre âme et conscience », présentation et projection d’un film de montage.

***

Samedi 8 mars 2008

- Normes et société

- Les Normes, de l’Ancien Régime à nos jours

- 9 heures-12 heures 30 : Matinée sous la responsabilité de Loïc Cadiet, juriste, Université Paris I

- Présidence de séance : Robert Badinter

- Jean-François Chassaing, juriste, Uuniversité Paris X-Nanterre, « L’incrimination des femmes dans le temps : l’histoire du statut pénal de la femme »

- Jocelyne Leblois-Happe, juriste, Université de Metz, « La sanction des femmes criminelles : y a-t-il une spécificité féminine de la peine ? »

Pause

Points de vue :

- « La confusion des sexes : l’histoire d’un déserteur déguisé en femme », par Frédéric Chauvaud, historien, Université de Poitiers

- « Figure pénale refoulée/Figure pénale équivoque : femme incestueuse/femme maltraitante », par Geneviève Giudicelli-Delage, juriste, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

- « L’emprisonnement des femmes : le cas des mères détenues », par Martine Herzog-Evans, juriste, Université de Reims

- "La prostitution des femmes saisie par la norme pénale »,par Johanne Vernier, juriste, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

***

- Jugements et regards

- 14 heures-18 heures-15 : Après-midi sous la responsabilité de Claude Gauvard, historienne, Université Paris I

- Présidence de séance : Pierre Truche, juriste

- Martine Charageat, historienne, Université Bordeaux 3, « Les juges médiévaux jugent les femmes » : le cas de la Péninsule Ibérique à la fin du Moyen Âge ».

- Élisabeth Lusset, historienne,’Université de Reims Champagne-Ardennes, « L’Église entre condamnation et pardon : les femmes criminelles dans les communautés conventuelles à la fin du Moyen Âge »

- Bernard Dauven, historien, Universités Paris I Panthéon-Sorbonne et Louvain-la-Neuve, « Le pardon laïc aux femmes criminelles dans les lettres de rémission du Brabant aux XVIe-XVIIe siècles »

- Guillaume Mazeau, historien, Université Paris I Panthéon-Sorbonne « De l’attentat commis contre Marat au crime de Charlotte Corday : les rationalités de la construction d’une criminelle au XIXe siècle ».
( à lire : l’exposé de thèse de G. Mazeau >>)

- Pause

- Robert Cario, criminologue,’Université de Pau, « Les femmes et le crime aujourd’hui : approche criminologique ».

- Florence Audier, économiste, CNRS/Paris I, « Les femmes jugent les femmes : la féminisation de la Magistrature en France et ses conséquences ».

- Anne Boigeol, historienne, CNRS/Institut d’Histoire du Temps Présent, « Comment penser le jugement des femmes ? Étude comparée ».

- 19 heures : INHA, 2 rue Vivienne, 75002, galerie Colbert , Vernissage, visite commentée de l’exposition Figures de femmes criminelles par Agathe Cabau, historienne d’art.