X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Manifestations scientifiques » Journées d'études » JE 21/05/2005 État Nation et Élites, Autour de la Méditerranée au moment de la RF, un renouvellement des problématiques ?

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Mardi : 14 h – 17 h
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Jeudi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   

JE 21/05/2005 État Nation et Élites, Autour de la Méditerranée au moment de la RF, un renouvellement des problématiques ?

État Nation et Élites

Autour de la Méditerranée au moment de la Révolution française, un renouvellement des problématiques ?

 

Le 21 mai 2005, journée d’études organisée par l’Institut d’Histoire de la Révolution française et l’European Sciences Foundation

Dans la suite des journées organisées dans le cadre de l’IHRF consacrées à des historiographies spécifiques, il est envisagé de provoquer une journée d’échanges sur l’espace méditerranéen pour rendre compte des travaux menés actuellement et de faire le point. La journée pourrait être centrée autour des mutations survenues du fait de la Révolution dans les sociétés et les États de l’espace méditerranéen pour en apprécier les résonances et les conséquences, pour comprendre le rôle des élites et des intermédiaires (notamment les consuls et autres personnels diplomatiques ou acteurs commerciaux), pour saisir les réponses données par les groupes locaux. Les visions des uns sur les autres sont au cœur de cette thématique, comme les jugements réciproques qui en découlent, au moment même de la période révolutionnaire et après. Les rivalités entre les États européens dans cette zone ont joué un rôle essentiel, qu’elles soient inspirées par des raisons purement politique ou quasi coloniale ou qu’elles se fondent sur des idées philosophiques. L’articulation entre l’idéologie universaliste portée par les révolutionnaires français et les réalités communautaires est un point important, puisqu’elle permet de mettre en lumière les intentions et les objectifs des politiques français, en même temps que leurs présupposés ; elle permet aussi d’éclairer les réactions d’adhésion et de rejet des populations de la Méditerranée devant les propositions françaises. Les différents temps, de la rencontre, de la négociation, de l’acceptation ou du refus, de l’apprentissage ou de l’invention d’une solution différente, doivent être envisagés pour rendre compte de la complexité des situations, qui dépendent des groupes concernés.

 

- Rachida Tlili, Université Tunis, Les relations diplomatiques France-Tunisie

- Paschal Kitromilides, Université Athènes, Réponses de la pensée politique aux rivalités des puissances européennes en Méditerranée orientales.

- Eugenio di Rienzo, Université Salerne, L’espace politique de la Méditerranée et l’historiographie italienne de l’aprè- guerre au fascisme.

- Patrice Bret, CNRS, L’expédition d’Égypte bilan des recherches actuelles

- Marc Bélissa, Université paris X, Le croissant méditerranéen dans la géopolitique du Directoire

- Ouzi Elyada, Université Haïfa, La représentation de la Méditerranée par l’opinion publique française sous le directoire.

- Arezki Manseur, Paris, Consulats de France en Algérie, à la fin du XVIIIème siècle, plus particulièrement à l’époque du Directoire.

- Pascal Pomponni, Université Nice, La force des idées et le poids des spécificités : Révolution et îles méditerranéennes (Corse et Sardaigne) et de la Sicile

- Matthias Middell, Université Leipzig, Conclusion : L’histoire de l’Europe et l’espace méditerranéen

 

Infos pratiques
Salle 1
Galerie Soufflot
1er étage – Centre Panthéon
9 heures à 17 heures