X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Manifestations scientifiques » École normale de l’an III - Une institution révolutionnaire et ses élèves

École normale de l’an III - Une institution révolutionnaire et ses élèves

À l’occasion de la parution du 5et dernier volume des Cours de l’École normale de l’an III, Marc Mézard, directeur de l’École normale supérieure, est heureux de vous convier à la table ronde "École normale de l’an III, Une institution révolutionnaire et ses élèves".

 

Le jeudi 17 novembre, 14h30 - 18h30, salle des Actes, ENS (45, rue d’Ulm, Paris 5°). 

 

La rencontre sera suivie d’un buffet dans les salons du Directeur.

 

Inscription obligatoire auprès de dominique.michel@ens.fr

 

Télécharger le carton d'invitation.

 

Programme

 

14h30 : Marc Mézard, directeur de l’ENS : Introduction

14h45-15h15 : Stéphane Baciocchi et Dominique Julia

Pourquoi ce livre ? Trajectoires des normaliens de l’an III

 

15h15-15h35 : Rebecca Rogers

Réflexions sur les déplacements historiographiques dans le domaine de l’histoire de l’éducation au cours des trente dernières années

 

15h35-15h55 : Jean-Luc Chappey

Le contexte dans lequel l’établissement a été créé et les enjeux intellectuels qu’il a cristallisés (« l’invention » de la Terreur et à la construction de l’inflexion thermidorienne entre octobre 1794 et mai 1795)

 

16h-16h20 : Discussion modérée par Denis Woronoff

 

16h20-16h45 : Pause-café

 

16h45-17h05 : Jean Boutier

La question« politique » du recrutement de l’École. Comment l’École est-elle liée aux institutions de l’an II, notamment les districts et les sociétés politiques

 

17h05-17h25 : Philippe Boutry

Les « clercs » de l’École normale et leur trajectoire « religieuse » : séquence prêtre constitutionnel, engagement politique, abdication et réconciliation (ou non) au moment de la légation de Caprara ; sens de cette rupture forte

 

17h25-17h45 : Bruno Belhoste

L’École normale et la politique des sciences de la Révolution : en quoi l’expérience de l’École normale a pu contribuer à la mise en place d’une politique républicaine des sciences ; confrontation de cette expérience à celles des autres institutions savantes fondées après Thermidor

 

17h45-18h15 : Discussion modérée par Denis Woronoff

 

18h15-18h30 : Étienne Guyon, ancien directeur de l’ENS : Conclusion