X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Manifestations scientifiques » Journées d'études » JE 16/12/2005 Justice et répression politique sous la RF

Institut d'Histoire de la Révolution Française (IHRF)

 

IHRF-IHMC
(UMR8066, CNRS/ENS/Paris 1)

 

Fondé en 1937 à l’initiative de Georges Lefebvre, l’Institut d'Histoire de la Révolution Française est rattaché à l’UFR d’Histoire (09) de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.
Présentation complète

 

17, rue de la Sorbonne

Esc. C, 3e étage

75005 Paris

Opens window for sending emailCourriel IHRF

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook

 

Chargé de communication

Opens window for sending emailAlexis Darbon

 

Bibliothèque

Lundi et mardi : 14 h – 17 h 30
Mercredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 17 h 30
Jeudi : 9 h 30 – 13 h
Vendredi : 9 h 30 – 13 h | 14 h – 16 h
 

Thomas Corpet

Tél. : 01 40 46 33 70

Opens window for sending emailbiblio.ihrf@univ-paris1.fr

Accès direct à la bibliothèque

 

   
   

JE 16/12/2005 Justice et répression politique sous la RF

Justice et répression politique

sous la Révolution française

 

 

Journée d’études, vendredi 16 décembre 2005, organisée par l’Institut d’Histoire de la Révolution française, 9 heures à 18 heures, Centre Panthéon, Salle 216.

Les études récentes sur la période révolutionnaire montent un intérêt croissant pour l’histoire judiciaire, tant chez les juristes que chez les historiens, dont l’investissement est plus récent. La multiplication des outils (notamment en matière d’archives judiciaires), le dynamisme des centres de recherches et des associations professionnelles, montrent que parmi les travaux les plus nombreux, la répression politique tient une grande part.

La création de juridictions particulières, d’exception, la mise en place d’une justice militaire, basée sur la loi du 10 juillet 1791, les questions de la justice populaire, de la mise en place du Tribunal révolutionnaire, comme de la mise hors de la loi retranchant les rebelles de la société en les privant de garanties légales, quelques grands procès « politiques »… autant de pratiques où se pose la question des rapports entre justice et politique, et peut-être aussi celle d’une spécificité éventuelle de la justice politique. La pluralité des thèmes abordés dans cette journée autour des justices révolutionnaires et de la répression politique doit permettre de confronter diverses approches, d’envisager l’échelle locale comme nationale, les conceptscomme les pratiques, et souligner aussi l’importance des archives judiciaires.

 

Programme

9h00 Accueil des participants

9h30, Éric de Mari, Université de Montpellier, La place de la justice politique sous la Révolution française dans l’histoire française de la justice politique.

10h00 Emmanuel Berger, Université de Louvain-la-Neuve, Le dilemme des juges sous le Directoire : protéger les intérêts de la population ou se soumettre aux politiques répressives du gouvernement. Le cas de la police des cultes dans les 9 départements belges.

10h30, Discussion et pause

11h00, Ségolène Barbiche, Centre Historique des Archives Nationales, Autour des archives judiciaires de la période révolutionnaire (1789-1799) : présentation générale des fonds conservés au CHAN.

11h30, Guillaume Mazeau, Université de Paris-I / IHRF, Justice, état de droit et violence légitime en question après septembre 92 : l’attentat contre Marat et le procès Corday.

12h00, Corinne Gomez-Le Chevanton, Université de Paris-I / IHRF, Le procès Carrier : un procès politique ?

12h30, Discussion et déjeuner

15h00, Bruno Hervé, Université de Paris-I, Justice révolutionnaire et répression politique en Loire-Inférieure, 1793-1794.

15h30, Stephen Clay, IEP Paris, Vengeance, justice et le passé révolutionnaire : les crimes de la Terreur Blanche.

16h00, Discussion et pause

16h30, Anne Simonin, CNRS, Le collaborateur, une invention du XVIIIe siècle ?

17h00, Jean-Clément Martin – Université de Paris-I / IHRF, Conclusion générale

17h30, Discussion